top of page
  • deborahharivel

Pourquoi voyager ?



Que nous apporte le voyage ?


Voilà une question qui parfois tarde à trouver sa réponse.


Je commence seulement à comprendre pourquoi je voyage depuis une quinzaine d'années, et pourquoi c'est mon seul grand rêve depuis l'enfance.


Je me rends compte qu'à l'étranger je n'ai plus de repère. Je n'ai plus de repères culturels, physiques, éducationnels, de langage...

Comme si je me retrouvais nue, comme un nouveau né à devoir tout réapprendre.

Et j'aime cette sensation, j'aime savoir que je ne sais plus.

J'aime l'idée qu'on va m'apprendre.

Je suis curieuse du monde, je suis curieuse des autres, de leur fonctionnement, de leur manière de penser, de vivre, d'être en liens.


Nous avons tous quelque chose d'inné, de naturel en nous pour communiquer, pour rencontrer, pour échanger. Nous ne le voyons pas car les masques sociaux et culturels nous en empêche.

Ce n'est pas tâche facile de se rendre vulnérable sans repère dans une culture qui n'est pas la notre. On doit comme lâcher prise. Lâcher les concepts, les idéaux, pour pouvoir nous ouvrir à l'autre, sans le juger ni le blâmer.


Ce que j'aime quand je voyage c'est observer l'autre dans sa nouveauté pour moi et m'observer dans mes retranchements.

Parce que sans me confronter à l'autre, je ne sais pas qui je suis, je ne connais pas mes failles, mes blessures, ma lumière, ma magie.

C'est le principe même du lien humain d'après moi.

Sans l'autre, nous ne savons pas qui nous sommes.


Les relations humaines nous demande d'être honnête envers nous même que cela nous plaise ou non.

D'être entier face à nous même avant tout et envers l'autre.


Nous sommes tous et toutes reliés que nous le sachions ou non.

5 vues0 commentaire
bottom of page